Lettre "Biodiversité aquatique" du mois de mai : le réveil des libellules et demoiselles

08/06/2020

Le printemps finit sa course et l'été s’installera bientôt : les journées se rallongent et les nuits se font plus chaudes. À présent déconfinés, vous avez peut-être déjà eu la chance d'aller vous promener au bord des cours d'eau où, sur les berges, les plantes hygrophiles se développent et permettent à ces splendides insectes aux ailes transparentes de se poser. Elles sont de plus en plus nombreuses ces prédatrices, de couleurs et de tailles variées. Certaines, plutôt petites, souvent revêtues d’un vert vif ou d’un bleu foncé, rabattent au repos leurs ailes le long de leur corps fin : ce sont des demoiselles (ou Agrion). D’autres, plus grosses et grandes, volent plus rapidement grâce à leurs larges ailes qu’elles ne peuvent replier le long de leur abdomen : ce sont des libellules.

Ces insectes sont à l'honneur dans notre lettre du mois de mai ! Pour en savoir plus, consultez les articles À la Une.

 

A noter également :

- Une nouvelle espèce exotique envahissante (EEE) menace nos milieux aquatiques : originaire d’Australie, l’écrevisse de Murray (Cherax destructor), a été signalée pour la première fois en France. Pour d’autres actualités sur les EEE, consultez la rubrique « Connaissances des habitats et espèces »

- la Fête des mares 2020, débutée le 30 mai, se poursuit jusqu’au 7 juin. L’occasion d’en apprendre plus sur ces milieux ! Pour des informations supplémentaires, consultez la rubrique « Concertation - Sciences participatives »

 

Retrouvez chaque mois un panorama des actualités relatives à la biodiversité aquatique : colloques, formations, publications, articles scientifiques, presse, etc.