Réalisation de recherches bibliographiques

Pays: 
France
Name of client/Beneficiary: 
Recherches bibliographiques réalisées pour des projets internes, ainsi que pour divers clients
Start Date : 
January, 1992
Funding organisation: 
Recherches bibliographiques réalisées pour des projets internes, ainsi que pour divers clients
Description of the project: 

L’OIEau assure la conservation patrimoniale des études et de tous les documents du secteur de l’eau :

- Animation de réseau documentaire des principaux acteurs publics de l’eau en France.

- Exploitation de l’information pertinente d’EAUDOC (base documentaire OIEau) et réalisation de produits à valeur ajoutée en collaboration avec son réseau d’experts :

  • Revue Information Eaux ; Ces lettres de veille sur l’Eau, les milieux aquatiques e la biodiversité ;
  • Sites web thématiques ;
  • veille thématique ;
  • dossiers d’actualité ;
  • synthèses bibliographiques ;
  • micro-études de marché sur des thématiques émergentes ;
  • études bibliométriques

Dans un contexte de surabondance d'informations (infobésité) et de diversité de ses supports, les processus de recherche documentaire et de validation de l'information requièrent la mise en application d'une méthodologie efficace. Ainsi la finalité d'une bonne méthodologie de recherche est de faciliter la réponse à des demandes en interne, des réponses à des appels d’offre, des bureaux d’étude ou à la production d’une étude ou synthèse, alliant richesse documentaire et rigueur scientifique.

La recherche documentaire est une démarche méthodologique qui permet d’identifier, récupérer et traiter des informations sur un sujet donné. On distingue plusieurs étapes : définir le sujet ; chercher et localiser les documents ; trier et les sélectionner ; évaluer les sources et les valider ; réaliser une bibliographie ou extraire et traiter les informations utiles pour produire une étude ou une synthèse. La stratégie de recherche s’appuie sur une série de questions/réponses préalables

  • Quelle est la nature du travail à produire ? : bibliographie, exposé, mémoire, article, rapport d'étude, etc.
  • Quel est le niveau attendu de l’information ? Information de base ou information plus pointue ou plus développée : se diriger vers des articles de périodiques, conférences, rapports, thèses, normes…
  • Quelle est la nature de l’information recherchée ? Développements sur un sujet, données statistiques, schémas techniques, etc.
  • Quel est le degré d’actualité de l’information recherchée ? Des documents d'archives, aux publications les plus récentes et aux derniers résultats connus de la recherche.
Description of services provided by IOW: 

L’OIEau collecte l’information grâce à ses outils documentaires :

Au cœur d’un réseau national et international de partenaires, l’OIEau recueille un flux permanent d’informations techniques, juridiques et administratives dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et des thèmes associés (agriculture, biodiversité, risque, etc.) en France, en Europe et dans le Monde. La veille quotidienne exercée par le Centre National d’Information et de Documentation sur l’Eau (CNIDE) sur ce flux permet l’alimentation de différents media : sites Web, lettres d’information, et la réalisation de produits de synthèse.

La présence au sein de l’équipe du CNIDE de professionnels de la gestion de l’information (documentalistes et veilleurs, experts) garantit une sélection des sources d’information les plus pertinentes (bases de données professionnelles, sites Web), une interrogation pointue et une sélection des documents les plus appropriés à la problématique suivie.

De plus, l’OIEau est impliqué dans de nombreux réseaux d’organismes de recherche nationaux et européens notamment par l’animation des sites Carteau, Portail des documents techniques sur l’eau, Gest’eau…

L’OIEau participe régulièrement à des projets européens, est en contact avec la DG Env, Eurostat et l’Agence européenne de l’environnement.

La recherche d’information répond à des règles précises à l’OIEau : dates des publications, vérification des sources (notoriété et réputation des organismes de recherche, public ou privé), …

  • La base documentaire EAUDOC s’articule autour d’une typologie de documents assez riche : les articles de périodiques issus de revues scientifiques et techniques francophones et anglophones (80%), les documents économiques et financiers, les rapports d’études sur les bassins hydrographiques français, les documents relatifs à la mise en œuvre de la Directive Cadre sur l’Eau en France et en Europe, ou ceux qui ont rapport avec le grand cycle et le petit cycle de l’eau, les thèses d’université, des guides méthodologiques, les actes de colloque des différents acteurs de l’eau et de toutes les publications de l’OIEau, en particulier les synthèses techniques, et les cahiers techniques…
  • Le thésaurus Eau un outil documentaire terminologique qui permet de sélectionner et définir les mots clés pertinents pour construire les équations de recherche et améliorer les résultats de la recherche d’information (un référentiel sémantique). Pour chaque concept, nous recherchons un ou plusieurs synonymes ou termes associés ainsi que leur traduction en langue anglaise.
  • Autres ressources qui constituent le socle de la recherche documentaire dans lesdifférentes recherches bibliographiques de différentes études :
  • Carteau : informe sur les unités de recherche publiques et privées, les organismes de recherche, les structures collectives, les projets et programmes de recherche dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques
  • Portail des documents techniques sur l’eau
  •  INERIS (Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques)
  • ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail)
  • Catalogues des bibliothèques universitaires nationales et internationales
  • Bases de données bibliographiques scientifiques internationales et pluridisciplinaires avec accès au texte intégral
  • Bases pluridisciplinaires
  • Bases de données factuelles
  • Bases d’information de la Commission européenne : Europa, Eurostat…
  • Bases de données spécialisées (Légifrance, Eur-lex) pour les textes en vigueur, les organismes en charge de la règlementation (MEEM, Sénat, Assemblée nationale, Commission européenne)
  • Sites des institutions tels que le Ministère en charge de la Santé, Ministère en charge de l’Environnement, le ministère de la recherche, l’ANR…
  • Sites de thèses et des archives ouvertes
  • Des moteurs de recherche spécialisés
  • Des portails scientifiques ou thématiques

L’équipe d’experts :

  • Cerne le sujet, et le délimite.
  • Identifie les ressources à interroger.
  • Cherche et localise le document : C'est au cours de cette étape que l'on va interroger les différentes sources sélectionnées au moyen d'équations de recherche. L’analyse des résultats obtenus lors de l’interrogation des sources amène souvent à affiner la compréhension du sujet, à retravailler ses mots-clés, à changer d’outil documentaire ou formuler ses questions différemment. Les modalités d’interrogation sont différentes d’une source à l’autre. On adapte l’équation de recherche à chaque site et base de données et on utilisera l’anglais pour obtenir des résultats qui paraissent le mieux répondre au sujet.
  • Evalue la qualité et la pertinence des sources et les valide. C’est par des approches successives et de mieux en mieux ciblées qu’on arrive aux résultats les plus probants. La présence d’experts permettra une analyse pertinente des informations collectées.

Quelques sujets de recherches bibliographiques réalisées à l’OIEau

  • Quels sont les mécanismes de gestion de bassin, de lutte contre la pollution des eaux et de protection des écosystèmes, mis en pratique en France ?
  • Fonctionnement des institutions de bassin, des procédures et moyens mis en œuvre, ainsi qu’à la production d’un diagnostic et à l’élaboration d’un plan de gestion à l’échelle d’un sous bassin versant pilote.
  • La thématique des sédiments : récupération, traitement et valorisation. Collecter des informations techniques sur les savoir-faire français dans ce domaine.
  • Quels sont les problématiques de préservation de la ressource et de la gestion de la demande en eau dans une approche intégrée ? Faut-il renforcer les capacités institutionnelles, organisationnelles et techniques en matière de gouvernance et de gestion intégrée des ressources en eau.
  • Quels sont les outils réglementaires qui pouvaient exister et qui encadraient la problématique des retenues d’eau (irrigation, eau potable etc..) dans des pays, en dehors de l'Union Européenne ?
  • Quels sont les travaux menés dans 5 pays européens entre octobre 2015 et mars 2016 sur  le thème des inventaires d’émission vers les eaux de surface de substances prioritaire et de substances prioritaires et dangereuses telles qu’identifiées par la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) et ses Directives fille ?
  • Etat des lieux des études et publications « Recherche Développement-Innovation » relatif à la gestion intégrée du bassin de la Loire et ses affluents : la situation actuelle, notamment au -delà des éléments connus dans le cadre du plan Loire, et d’autre part envisager sa comparaison avec un état ultérieur et également avec d’autres bassins fluviaux.
  • Etude sur la déclinaison locale des plans de gestions hydrographiques et des programmes de mesures en Europe – Cas de l’Allemagne
  • Inventaire des documents sur l’évaluation de l'état des eaux (EEE) : état des lieux transmis par les États-membre à la Commission pour les 1ier et 2nd cycles de la DCE respectivement terminés en 2010 et 2016. Ces documents ne sont pas forcément recensés par pays mais peut être par bassins DCE.

Dans ce cadre de l’évaluation de l’état des eaux, recenser différents documents sur :

  • Les textes réglementaires encadrant l'évaluation de l'état des eaux (EEE);
  • Les documents de présentation des éventuels outils de l'EEE ;
  • Les documents faisant référence aux méthodes utilisées dans le cadre de l'EEE dans un pays européen : inventaire des risques sur la ressource en eau même en France, où les impacts du Changement Climatique (CC) vont se faire sentir : cf. les plans d’adaptation « Changement climatiques des Agences de l’eau ». Voir des exemples sur : Risque inondation ; Pression accrue sur la ressource ; Concentration accrue des pollutions.
  • Dans le cadre des impacts du Changement Climatique sur la ressource en eau, qu’est-ce qu’une entreprise (cf. industrie) peut faire pour améliorer la situation ? Retour d’expérience : voir des exemples, en France ou à l’international, en faisant valoir le win-win entreprise/bassin. Qu’avons-nous comme exemples sur une entreprise française ayant mis en place des mesures, au sein d’un SAGE par exemple ?
  • SAGE en France : quelles démarches territoriales de gestion de l’eau dans les autres pays européens ? Etude de cas de 6 pays et 5 régions européennes.

Quels sont les processus de transfert scientifique existant pour développer une stratégie d’évaluation et de promotion des résultats de la recherche appliquée proches du marché ? Inventaire et retours d’expérience sur la reprise de ces résultats par les utilisateurs finaux que sont les gestionnaires des services d’eau, de rivière, les administrations, les opérateurs

status: 
en cours